Skip to content →

D’où je vois le monde

création 2019/2020 

Forme pluridisciplinaire réunissant le jeu, la danse, le chant, la musique, les arts plastiques
– à partir de 15 mois –

« La mythologie antique traverse les âges.
Le mythe est hors du temps, il condense le temps, il compresse passé et présent, comme l’art. Il est omniprésent. Il est miroir de la vie actuelle et bond dans un passé imaginaire.
Depuis son origine jusqu’à aujourd’hui, il résonne à travers les formes artistiques (littérature, poésie, philosophie, cinéma, musique, arts visuels, danse, chant).
Il est une matière en perpétuel mouvement.

Aborder le mythe aujourd’hui, c’est le perpétuer, le métamorphoser tout en conservant une structure identifiable originelle, le raconter sous une forme nouvelle, un autre langage. En dévoiler sa volatilité, sa capacité à infiltrer, à rejoindre le présent. Jouer avec de nouveaux espaces indéfinis.

Faire et défaire, tisser et métisser en mots, en sons, en fil…

Les corps emprunteront un chemin aussi sinueux et écoutant que le labyrinthe construit pour enfermer le Minotaure, ils s’abandonneront dans le reflet de l’eau qui envoûte Narcisse.
Pénélope, Ariane, Arachné, Sisyphe… autant d’évocations portées par le chant des Sirènes.
Il s’agira de voyage, de mouvement, d’errance, d’expérience unique et collective, de jeu avec l’espace.
Le temps sera suspendu dans un grand paysage abstrait.

Cascades de fils, exaltation, déploiement de la couleur et de la matière, symphonie chromatique…
Tout incitera au plaisir sensuel. Frôler, caresser…

C’est sans doute parce que le mythe, à la fois, parle du réel et qu’il dépasse notre réalité quotidienne, qu’il est Création peuplée de Dieux, d’Êtres surnaturels, qu’il relate des histoires modèles pour nous tous, qu’il est Archaïsme, Sacré, Modernité, qu’il est nourri depuis « toujours » de l’état de la pensée tribale primitive (de ce que Jung appelait « l’inconscient collectif ») semblable à celui de l’enfant en bas âge, que j’aimerais que ce voyage s’ouvre à un public toutes générations confondues de 15 mois à 90 ans et incarne le Mystère que nous partageons tous au sein de l’Univers. »

Catherine Toussaint


> dossier du spectacle

Distribution
Mise en scène et conception : Catherine Toussaint
Scénographie : François Cancelli, Catherine Toussaint et les plasticiennes Josepha de Vautibault et Elise Boual
Composition musicale : Uriel Barthélémi
Costumes : Hanna Sjödin et Camille Lamy
Lumières : Daniel Linard
Administration : Valérie Scheffer
Communication : Erika Marques
Avec Solea Garcia-Fons, Paola Piccolo et François Cancelli

Production : Cie La Strada
Co-production : Théâtre de La Madeleine, scène conventionnée de Troyes
Soutien : Espace Gérard Philipe de St-André-les-Vergers / MPT de Bar-sur-Aube / MPT de Brienne-le-Château / L’Art-Déco de Sainte-Savine
La compagnie La Strada est soutenue par la Ville de Troyes et la DRAC Grand-Est. Elle est conventionnée avec la Région Grand-Est (aide au développement).

Published in En création En diffusion Spectacles